PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules

Collecte test des biodéchets

 

A l’heure actuelle, la réduction des déchets est un enjeu primordial pour les collectivités locales et leurs administrés. Dans ce sens, la loi sur la Transition énergétique pour la croissance verte du 18 août 2015 impose la diminution de 10% des déchets ménagers d’ici 2025.

Les poubelles des français contiennent plus de 35% de déchets de cuisine, c’est-à-dire tous les restes de repas, les fruits et légumes abimés, les épluchures de fruits et légumes et d’autres déchets biodégradables (mouchoirs, essuie-tout, fleurs fanées, ...). Ces déchets organiques représentent ainsi une quantité non négligeable de déchets à ne pas perdre dans les ordures ménagères.

Afin de valoriser ce type de déchets, les habitants du territoire s’orientent vers le compostage. Cette gestion de proximité permet de diminuer la quantité des ordures ménagères, de valoriser un déchet biodégradable et de récupérer sur place le compost formé. Le SIPOM propose des composteurs individuels ou collectifs mais le compostage peut également être réalisé en tas.

 

 

Le SIPOM a souhaité expérimenter différentes façons de collecter les déchets de cuisine afin de pouvoir ensuite étendre la meilleure solution à l’ensemble du territoire.

Une collecte séparée des déchets de cuisine a été  expérimentée en ce début d’année 2018 sur deux zones test choisies, le centre du village de Saint Félix Lauragais et En Couyoulet (Revel). Pour cette première étude qui a commencé en février 2017, les déchets de cuisine d’une centaine de foyers ont été collectés séparément pendant quelques mois.

     - La première étape était de présenter à la collecte des petits seaux avec les déchets de cuisine à la place de la tournée des déchets ménagers les vendredis pour Saint-Félix ou les jeudis pour En Couyoulet.

     - Durant la seconde étape, nous avons testé une collecte en mélange, uniquement les lundis, avec des sacs de couleurs différentes pour les ordures ménagères et pour les déchets de cuisine.

Les animateurs du SIPOM ont mis à la disposition des administrés le matériel adapté à cette expérience.