L'ACIER : RECYCLABLE À L'INFINI

100% recyclable et à l’infini l’acier est le matériau anti gaspi par excellence.

Avec lui, rien ne se perd !
Aérosols, boîtes de conserve, canettes de boisson… tous contiennent de l’acier que l’on récupère pour produire à nouveau des voitures, des boîtes, des camions, et bien d’autres choses encore. Avec un taux de recyclage qui dépasse les 62%, l’acier est le matériau le plus recyclé en Europe. En 2010, avec la collecte sélective auprès des habitants du SIPOM, nous avons collecté 64,5 tonnes d’acier qui ont permis la fabrication de 79 243 boules de pétanque ou 1233 caddies de supermarché.


Faut-il nettoyer ses boites de conserve avant de les jeter ?

NON ! Il n’est pas nécessaire de les laver, il suffit de bien les vider avant de les mettre dans le bac à couvercle jaune.

Recyclage aérosols, boites de conserve…

Recyclage de l'acier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le devenir des emballages

Pour devenir un réflexe, le geste de tri doit être simple et précis. Quelques points à noter pour éviter les erreurs classiques :

Au moment de déposer dans la collecte sélective un emballage à recycler, le plus simple est de vérifier qu’il fait partie des consignes du tri.

Les bouteilles et flacons en plastique

Le saviez-vous ? Après les bouchons, les flacons de salle de bain et les bouteilles ayant contenu de l'huile alimentaire, la famille des emballages à recycler s'agrandit encore : Peuvent se recycler désormais les bidons ayant contenu du pétrole. Le tri des emballages en plastique toujours plus simple !

Les emballages en plastique sont présents partout dans notre vie quotidienne. Chaque tonne de bouteilles en plastique recyclée permet d'économiser 800 litres de pétrole brut.
Vive le recyclage !

L’achat
La majorité des bouteilles sont en plastique, car ce matériau est idéal pour conditionner les liquides et sa légèreté est très appréciable pour son transport. Le poids des bouteilles de 1,5 litre a fortement diminué ces dernières années : actuellement à 36,4 g, ce poids descendra à 33 g dès l’année prochaine. Il aura ainsi chuté de 28 % depuis 1994 !

Votre tri
« PET, bouteilles et flacons transparents, PEHD, bouteilles et flacons opaques. Ça reste du plastique, non ? ».

S’il existe effectivement plusieurs familles de plastique, vous ne devez cependant pas le prendre en compte dans votre geste de tri. Bouteilles d’eau, de lait, flacons de produits ménagers doivent tous prendre la direction du bac jaune. N’oubliez pas de laisser les bouchons : recyclables, ils représentent près d’un dixième du poids de la bouteille.
Par ailleurs, écraser les bouteilles avant de les déposer dans le bac jaune permet de réduire le volume de votre poubelle. Intéressant, n’est-ce pas ?

En centre de tri
Après leur passage au centre de tri, les bouteilles et flacons en PET et en PEHD, mis en balles, vont rejoindre les filières spécialisées.

Attention ! Pour le moment, tous les déchets en plastique ne sont pas recyclables ! Les sachets plastiques ou les surfilmages (qui recouvrent les packs d’eau ou les magazines) notamment, parce qu’ils sont trop fins, doivent rejoindre votre bac d’ordures ménagères. Idem pour les pots de yaourt.

La nouvelle vie du plastique
Dans les filières spécialisées, les balles de plastique subissent plusieurs traitements successifs : broyage, lavage, transformation. Au terme de ce parcours, ces emballages recyclés peuvent retrouver une seconde vie dans notre quotidien.
Le PET permet la confection de fibres textiles, de rembourrages pour anoraks, de couettes… Résultat : 3 bouteilles d’eau pour la confection d’un tee-shirt !
À partir du PEHD, sont fabriqués des tuyaux de protection, des gaines de câbles, et des bacs de collecte ! Avec 1 tonne de PEHD recyclé, on peut fabriquer 75 bacs de collecte : un juste retour des choses, non?

L’erreur classique porte sur le matériau plastique. Une question doit se poser avant de trier : Cet emballage a-t-il la forme d’une bouteille ou un flacon ? Si oui, allez-y !!! Avec son bouchon, il sera sur-trié en centre de tri et partira vers les usines de recyclage.

L’aluminium

L’achat
L’aluminium est de plus en plus prisé dans la fabrication d’emballages. Matériau écran par excellence, c’est une assurance fraîcheur pour les aliments. Très efficace, il protège les produits de la lumière, de l’air et de l’humidité. Sa légèreté en fait un matériau apprécié et facile à transporter !

Votre tri
À boire (canettes) ou à manger (barquettes pour plats cuisinés, boîtes de conserve) : l’aluminium est omniprésent dans votre cuisine. Il occupe également une place de choix dans votre salle de bain sous forme d’aérosols ou de tubes. Tous ces emballages sont recyclables et – à ce titre – doivent être déposés dans le bac ou la caissette jaune.

En centre de tri
L’aluminium est acheminé dans les centres de tri où il est séparé des autres emballages. Etant non-ferreux, il est extrait à la main du flux des différents emballages, puis mis en balles. L'acier (ferreux) a été préalablement extrait par aimantation . Les emballages triés sont alors prêts à partir pour le centre d’affinage où ils seront transformés. L’aluminium se recycle à 100 % et indéfiniment.

La nouvelle vie de l’aluminium
Une fois broyées et fondues en centre d’affinage, les balles d’aluminium commencent une seconde vie. Une transformation qui offre de nombreux avantages ! L’aluminium recyclé possède les mêmes propriétés que le métal de première fusion. Son recyclage permet d’économiser les ressources naturelles et jusqu’à 95 % de l’énergie nécessaire à la fabrication du métal primaire ! Recyclé, l’aluminium sert à fabriquer des vélos, des carters, des équipements automobiles, du mobilier et de nouveaux emballages.

Pour les emballages métalliques, ils doivent être bien vidés (il n’est pas nécessaire de les laver) et déposés tels quels (ne pas imbriquer avec d’autres produits).

Pour les cartons,

c’est simple : le carton se recycle sans problème tant qu’il n’est pas souillé !
Dans la famille Carton, la brique alimentaire se recycle très bien, quand elle est bien vidée.

Les briques alimentaires

Les Français achètent en moyenne 5 milliards de briques alimentaires par an! Sans le recyclage, la fabrication de ces emballages composés de plastique, aluminium et surtout de carton nécessiterait l’abattage de plus de 300 000 arbres par an. Alors n’hésitons pas à trier…

L’achat
La brique (catégorie des emballages de liquides alimentaires) de lait a fait des émules. Vous trouvez maintenant en rayon des soupes, des compotes, des jus de fruits… Tous conditionnés dans cet emballage qui a révolutionné les principes de conservation. Composées de plastique (polyéthylène), d’aluminium, et à 75% de carton, les briques représentent un avantage indéniable pour la conservation des produits.

Votre tri
Carton, aluminium, plastique dans le même emballage ! Bien qu’elle soit composée de ces trois matières, la brique jetée dans les bacs de collecte jaunes est parfaitement recyclable. Attention, seules les briques correctement vidées de leur contenu sont recyclables ! Sachez qu’avec 7 briques triées, on fait un rouleau de papier cadeau.

En centre de tri
Une fois collectées dans les centres de tri, elles sont séparées des autres emballages puis compactées en balles. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les trois matières composant les briques ne sont pas séparées dans ces centres, mais bien chez le papetier au cours de la phase de pulpage.

La nouvelle vie des briques alimentaires
Dans les filières spécialisées, les briques sont déchiquetées et transformées en ouate de cellulose au cours d’une opération de pulpage. Les petites particules obtenues sont trempées dans une eau à 60° pour séparer le carton du polyéthylène et de l’aluminium. La pâte recyclée, débarrassée de ses impuretés, devient de la ouate. Le recyclage prend forme et les briques servent à fabriquer du papier sanitaire (hygiénique, essuie-tout), des enveloppes, du papier peint, du papier pour plaque de plâtre… Recycler une tonne de briques permet d’obtenir de la pâte vierge et d’économiser 2 tonnes de bois ! Alors de brique en brique, on peut se payer le loisir de trier !

Pour le papier, pas de complication. Il suffit de retirer les films plastiques qui peuvent l’entourer

Le papier

Les Français consomment en moyenne 82 kg de papier chaque année, ce qui représente 20% du volume de notre poubelle ! Sachez que recycler une tonne de papier permet d’économiser deux tonnes et demie de bois. Ça vaut le coup de trier…

L’achat
Magazines, journaux, prospectus... Ce n’est pas sans raison que le papier est le matériau recyclable le plus lourd de notre poubelle. Pour prévenir certains excès, il est possible de se munir d'un autocollant Stop-Pub, qui permet de refuser ce type de distribution.

Votre tri
Seule consigne de tri pour le papier : Ne déchirez pas le papier en tout petits morceaux qui passeraient au travers des mailles du crible dans le centre de tri...

En centre de tri
Le papier est accueilli dans les centres de tri pour y être séparé des emballages de la collecte sélective : Le papier stocké en vrac (ou tas) est ensuite dirigé vers des papeteries pour être désencré et transformé en pâte à papier . La transformation est relativement simple : une phase de pulpage, avant d’obtenir de la pâte transformée en rouleau.

La nouvelle vie des journaux-magazines
Le recyclage du papier est très économique et permet, entre autres, de consommer moins d’énergie que la fabrication de papier à partir de bois. Le papier recyclé trouve toute sa place dans notre vie de tous les jours (presse, journaux municipaux, TRIFYL Infos...)

Pour le verre, le geste de tri est devenu une habitude. Bouteilles, pots et bocaux en verre se recyclent… à condition d’être déposés dans les conteneurs à verre.

Pourquoi trier ?

Pour limiter le volume de déchets résiduels à traiter.
Ainsi, les emballages représentent la moitié du volume de notre poubelle. Trier permet de réduire notre poubelle résiduelle en détournant des matériaux recyclables vers une nouvelle vie.

Pour créer des emplois.
Les métiers de la collecte, du tri et du recyclage, mais aussi de l’animation (ambassadeurs du tri) sont autant d’emplois créés grâce à la mise en place de la collecte sélective.

Que deviennent les emballages à recycler ?
Séparés dès la maison des ordures ménagères, les emballages sont ensuite surtriés (en grande partie) à la main dans un centre de tri afin de les regrouper par filière de recyclage… Le retour de ces emballages dans un processus de fabrication industrielle permettra la création d'autres produits, tout en économisant de l’eau, de l'énergie et des ressources naturelles.

Couleur Media Couleur Media | création de site internet | Tous droits réservés ©2011 SIPOM logo admin